Skip to content
titre-a-propos

Notaire pas ordinaire!

MJ-propos111

Je suis née à Amos en Abitibi le 10 septembre 1968 et je vis toujours dans cette ville.

Je suis allée étudier à l’Université d’Ottawa où j’ai obtenu ma licence en droit en 1990 et ma maîtrise en droit notarial en 1991. J’ai été assermentée comme notaire le 27 juin 1991. Si vous faites le compte, j’exerce cette profession depuis fort longtemps! Mes principaux champs d’activités sont l’immobilier, les testaments, les mandats d’inaptitude, les directives médicales anticipées (aide à mourir), les célébrations de mariages/union civiles, les successions et le droit corporatif.

Parce que je suis proche des gens et que je me soucis d’eux, mon slogan d’affaires est : « Parce qu’au-delà du papier, il y a l’humain! »

Désireuse de démystifier le travail du notaire, et par le fait même, inciter les gens à le consulter, j’ai enregistré plus de 200 chroniques juridiques à la radio communautaire d’Amos (www.radioboréale.com) et plus d’une centaine à la télé communautaire locale (TVC7). Nous y discutions de cas fictifs avec explications à l’appui. Le tout dans un langage simple que tout le monde peut comprendre. En d’autres termes, je vulgarisais le monde du notariat.

Les gens m’arrêtaient dans la rue pour me remercier de faire ces chroniques et me disaient : « C’est l’fun, parce qu’on comprend ce que tu dis! »

ÉDITRICE & AUTEURE

Par la suite, toujours dans l’optique d’informer les gens, j’ai décidé d’écrire un premier recueil d’anecdotes notariales — Les mémoires de la maîtresse… — qui se sont réellement passées dans mon bureau. Chaque histoire se termine par une morale juridique et une morale philosophique. C’est un divertissement enrichissant!

Comme j’avais encore beaucoup de choses à raconter, j’ai poursuivi l’exercice avec « La maîtresse récidive! », pour terminer avec « Les secrets de la maîtresse! ».

Comme je suis un tantinet contrôlante et que je voulais diriger l’édition de ces trois ouvrages moi-même, j’ai fondé ma propre maison d’édition. La Maison d’Édition St-Laurent Inc. a vu le jour en juin 2016. En plus de mes livres, celle-ci a publié d’autres œuvres : L’Homme de Ki (tomes 1 et 2) de Sylvie Brien, L’ours de Daniel St-Amour et la collection pour enfants Les trucs d’Annie. Tous ces titres sont disponibles sur notre site internet ici.

DOMAINE LA MARIEUSE

Comme j’ai toujours aimé la région des Laurentides et que mon conjoint habitait Québec, à 9 heures de route de chez-moi, j’ai acheté un domaine de villégiature à Rivière-Rouge. Je m’évade donc de mon quotidien en visitant mon chum qui se trouve maintenant à 4h30 de voiture! J’ai baptisé cet endroit « Domaine La Marieuse », parce que j’y célèbre des mariages sur le bord de la rivière. Comme mon conjoint est à la fois cuisinier, animateur et disc jockey, nous organisons aussi le souper et la soirée dans le cadre de ces mariages.

De plus, tous les convives peuvent séjourner dans nos magnifiques et douillets chalets entièrement équipés! Tous les détails se retrouvent sur notre site du Domaine La Marieuse.

MJ-propos112

Bénévolat & activités sociales

Parallèlement à tout ça, j’ai effectué beaucoup de bénévolat et d’activités sociales dans ma vie. De 1998 à 2002, j’ai œuvré au sein du Mouvement de la relève d’Amos-Région en agissant à titre de présidente, vice-présidente et présidente ex-officio. En tant que porte-parole de cet organisme, j’ai siégé sur de nombreux c.a. dont j’étais souvent la présidente, la plus jeune et la seule femme : Chambre de commerce d’Amos-région, Mouvement de la relève international, CLD Abitibi, Coopérative jeunesse de service, Place aux jeunes.

Comme j’avais encore du temps de libre — j’étais célibataire! — je me suis présentée conseillère municipale de la Ville d’Amos. J’ai été élue par acclamation en novembre 1998 et siégé jusqu’en 2002. Avec ce poste venait aussi d’autres implications dans divers comités dont j’étais souvent la présidente, la plus jeune et la seule femme : Commission de développement économique de la Ville d’Amos, Comité d’urbanisme de la Ville d’Amos, SADC Harricana et j’en passe!

De 2001 à 2003, j’ai été aussi présidente du Festival Eau Cœur d’Amos que j’avais fondé avec d’autres personnes. Cet organisme avait pour but d’organiser une fête estivale s’adressant aux familles qui n’avaient pas les moyens de s’évader à l’extérieur de la région. Les activités gratuites se déroulaient sur la « grande rue » qui était fermée pour l’occasion. Un immense carré de sable, une piscine et un terrain de volley-ball s’offraient, entre autres, aux amossois.

Enfin, de 2005 à 2017, j’ai « bénévolé » pour le Tournoi Midget d’Amos. Cet organisme est l’un des plus vieux tournois de hockey existant dans la province. J’y agissais à titre de responsable des feuilles de matchs (line up). Mon « travail » consistait à rencontrer les entraîneurs et les joueurs afin de recueillir leur signature. Mon amour du hockey combiné à mon expérience notariale (experte en réception de signature) et à ma sociabilité, qui de mieux que moi pour exercer ce job! 😀